Sécurité dans les mines : Des outils simples et des systèmes complexes unis pour la protection des ouvriers

Environnements difficiles, explosifs dangereux, pentes dures à négocier, pistes escarpées et étroites... Ce ne sont que quelques-uns des risques auxquels les employés des mines à ciel ouvert et souterraines sont confrontés au quotidien en extrayant les minerais indispensables à la vie de tous les jours. Les accidents existent, mais la bonne nouvelle, c'est que leur fréquence ne cesse de diminuer. Cela s'explique par une culture de la prévention adoptée par les employés des mines à tous les niveaux, ainsi que par des avancées technologiques qui rendent les sites d'exploitation minière d'aujourd'hui plus sûrs que jamais.

Ces technologies vont des systèmes de caméras et radar de base aux mines complètement autonomes qui permettent aux employés de ne plus du tout s'exposer à des situations potentiellement dangereuses. Nombre de ces technologies partent du principe que plus les conducteurs ont d'informations sur leur environnement de travail, plus ils peuvent utiliser leur équipement de façon sûre.

Les outils les plus simples utilisés pour renforcer la sécurité des mines sont les caméras embarquées. Comme les conducteurs se trouvant dans la cabine de grandes machines pour applications minières ne peuvent pas voir si d'autres équipements sont trop près pour garantir un fonctionnement sûr, de nombreuses machines sont maintenant équipées de caméras. Pour voir ce qui se passe à proximité de leur équipement, les conducteurs disposent d'un écran embarqué qui leur permet de sélectionner différents angles de caméra. Certains de ces écrans changent automatiquement de vue en fonction du rapport sélectionné par le conducteur : vue sur l'avant en marche avant et sur l'arrière en marche arrière.

L'ajout de radars aux machines pourvues de caméras embarquées améliore encore plus la visibilité du conducteur sur les risques de la mine pour la sécurité. Les machines équipées de radars sont capables de détecter automatiquement les autres équipements ou véhicules se trouvant devant elles, derrière elles ou dans leur rayon de braquage. Si les radars détectent un tombereau qui s'arrête à côté de la machine, par exemple, le système bascule sur la vue de la caméra latérale et l'écran embarqué avertit le conducteur à l'aide d'une lumière clignotante jaune ou rouge, selon l'emplacement du danger.

Certains systèmes de détection confèrent aux véhicules légers, aux équipements portables et aux infrastructures fixes une présence électronique au sein d'une représentation numérique du site minier. Cela signifie que les conducteurs peuvent voir exactement où les équipements se trouvent par rapport à leur machine. Le positionnement GNSS (Global Navigation Satellite System, système de navigation globale par satellite) permet aux responsables de la mine de préprogrammer des informations concernant les zones à éviter, les dangers connus ou les infrastructures fixes qui s'afficheront directement dans la cabine.

Tous ces systèmes peuvent être paramétrés de manière à offrir aux conducteurs des alarmes à la fois visuelles et sonores quand ils se trouvent à proximité d'une zone à éviter ou s'approchent trop près d'une machine arrivant en sens inverse. Par ailleurs, des outils logiciels permettent le partage instantané des informations sur les dangers de la mine identifiés par une machine (par exemple, de gros rochers ou une zone meuble sur une piste) avec les autres équipements.

Des systèmes technologiques plus complexes, tels que les outils de guidage de précision, offrent également des avantages considérables en termes de sécurité. Lorsqu'ils sont installés sur les équipements, ces systèmes permettent de toujours travailler au bon endroit et donc d'éviter les zones dangereuses.

Enfin, les systèmes semi-autonomes et autonomes à commande à distance offrent les meilleures opportunités d'amélioration de la sécurité des mines. Les tracteurs, par exemple, sont souvent utilisés pour des applications délicates : mise en tas, construction des remblais de lessivage et opérations au niveau des parois hautes et des bords. Le contrôle de ces machines via une commande à distance (à l'aide d'une console à bandoulière, en visibilité directe) permet au conducteur de se tenir à distance de la zone de travail, là où il ne risque rien. De plus, ces systèmes peuvent intégrer des technologies vidéo et de détection pour contrôler et surveiller des machines à des distances beaucoup plus importantes.

Les véhicules semi-autonomes et autonomes offrent des avantages en termes de sécurité dans un certain nombre d'applications. Les tombereaux de transport autonomes peuvent démarrer à la demande, se positionner pour le chargement, puis se diriger vers les lieux de vidage attribués, tout cela sans conducteur à bord. Lors des opérations de forage, les véhicules autonomes permettent aux conducteurs de rester hors de la mine, à distance des zones où des explosifs dangereux sont utilisés. Et dans le cas d'une exploitation minière souterraine, les conducteurs peuvent contrôler les fonctions des chargeuses depuis un bureau ou un emplacement distant, loin des dangers que présente ce type de mine.

De la caméra la plus simple à la machine autonome la plus complexe, tous ces outils présentent la même finalité principale : préserver les employés d'une mine du danger. Comment avez-vous instauré une culture de la prévention dans votre mine ? Quels systèmes avez-vous mis en œuvre pour renforcer la sécurité ? Quels outils s'avèrent les plus efficaces ? Faites-nous part de vos commentaires sur Facebook ou sur Twitter.

Et pour découvrir comment Caterpillar peut vous aider à renforcer la sécurité de votre mine, contactez un expert.


Page principale Cat® MineStar™

Cat MineStar propose divers ensembles de fonctionnalités vous permettant d'optimiser chaque aspect de vos opérations.

En savoir plus

Caterpillar Global Mining

Proposant la gamme de produits la plus vaste du marché, Caterpillar Global Mining s'engage dans la réussite de ses clients du secteur minier.

En savoir plus